OUPS ! La Côte Sainte-Catherine méprisée

La Côte Sainte-Catherine est un espace archéologique important et un site naturel remarquable de la métropole Rouen. C'est un lieu de détente très fréquenté et un lieu touristique majeur.  
Mais sa gestion est très décevante, chacun peut en faire le constat sur place (cliquez sur les images) :  

Accès dangereuxOups !  L'accès dangereux depuis le quartier du Mont-Gargan 
A pieds ou à vélo, cet accès est réellement très dangereux. En voiture, des sorties de route en contrebas sont trop fréquentes. Il y a déjà eu des morts. Ce n'est pas un endroit pour s'y promener en famille ou en groupe. Mais quoi qu'on propose, rien n'y fait. 

Csc b escalier csc 2021 120x80Oups !  L'escalier de plus de 500 marches qui se dégrade fortement 
Plus entretenu, ou tellement peu. Il y avait 525 marches en bois en 1999, mais elles disparaissent petit à petit. Elles sont pourtant bien utiles quand le sol est humide. Elles ont aussi une image forte auprès du public, des photographes et des médias. 

Csc c belvedere neglige 2021 120x80Oups !  Le belvédère beaucoup trop négligé 
Malgré son panorama unique, le belvédère est tros rarement entretenu. Sur toute sa largeur, le petit grillage est très dégradé, les poubelles débordent beaucoup trop souvent. C'est pourtant un endroit où les très nombreux visiteurs, étrangers notamment, aiment se faire prendre en photo. 

Csc d poubelle belvedere csc 2018 120x80Oups !  Des poubelles mal placées et débordantes 
Trop proches du garde-corps, elles sont une véritable gêne pour la circulation des visiteurs, en groupes notamment. Elles sont aussi trop visibles pour prendre des photos du site et du panorama, ou prendre un groupe en photo. C'est moche !  

Csc e accueil innexistant a 2021 120x80Oups ! Un accueil inexistant 
En bas de l'escalier, rue du Mont-Gargan, pas un seul panneau indiquant l'escalier de plus de 500 marches. Certains marcheurs le cherchent. En haut au belvédère, pas un seul panneau non plus à propos de la Côte Sainte-Catherine elle-même. Juste des tables d'orientation pour le panorama. Trois panneaux avaient été envisagés (histoire, environnement, plan et parcours), mais ils ont été oubliés. Pourtant, les rues de la ville fourmillent de panneaux d'informations à proximité des monuments, des places, et aussi au Jardin des Plantes, mais rien sur la Côte Sainte-Catherine. Les visiteurs regardent le panorama mais ne sont pas informés des richesses du site. Vraiment l'accueil n'y est pas, alors que les guides touristiques mettent la Côte Sainte-Catherine en référence pour Rouen. 

Csc f parcours oublies 2021 120x80Oups ! Les parcours pédestres oubliés
Manque de sentiers, de balisage, et de panneaux d'informations. Pas de vrai passage entre le belvédère, les vestiges de l'abbaye et les forts, et tout le plateau. Pas de balades en boucles. L'accès piéton envisagé vers les quais de la Seine a aussi été abandonné depuis longtemps, pourtant ça serait top !. 

Csc g passage vtt 2021 120x80Oups ! Le passage des VTT abandonné
Un passage avait été aménagé, avec la coopération de clubs, pour les éloigner des vestiges archéologiques, des plantes rares, et des randonneurs ou promeneurs. Mais il n'a jamais été balisé comme convenu. Les VTT détériorent les sentiers et les pelouses qui sont fragiles. L'escalier est aussi malmené par les VTT qui ne comprennent pas tous qu'il est destiné aux piétons. 

  

Csc h moutons a 2004 120x80Oups !  Un pâturage ovin folklorique 
Débuté dans les années 1990 sur la Côte Sainte-Catherine, le pâturage par des moutons avait pour objectif d'augmenter la biodiversité qui sans pâturage se referme. Mais depuis quelques années, il est devenu folklorique car beaucoup trop rare pour être efficace. La mairie ne semble plus y croire.

Csc i parc moutons 2021 120x80Oups!  Un parc à moutons inconvenant 
Récemment un parc permanent pour les moutons a été installé au sud-est au-dessus des falaises. Malheureusement la clôture en haut de cette parcelle a été mal placée et condamne l'ancien passage pédestre qui allait vers Bonsecours. De plus, les moutons s'y font rares. 

Csc j arbres csc a 2021 120x80Oups!  La végétation arbustive envahissante 
Arbustes, épineux, et broussailles envahissent petit à petit toutes les anciennes pelouses riches en fleurs. Petit à petit la biodiversité se réduit. Les photos, d'il y a 50 ans et plus le nous montrent. Les bénévoles qui ont participé pendant 10 ans aux chantiers verts s'en désolent. La magie a disparue. 

Csc k panneau csc 2021 b 120x80Oups !  Bêtise ou révisionnisme ?
Qu'il s'agisse de livres d'histoires ou de photos, de cartes postales, de plans… depuis bien des décennies ce site rare est appelé la Côte Sainte-Catherine. Les habitants de Rouen l'appellent aussi comme  ça. Mais depuis quelques temps, la mairie et l'Office de Tourisme l'appellent la Colline Ste-Catherine. En histoire, le révisionnisme est une science honorable, mais il faut des motivations justifiées. Il y a d'autres Côtes Sainte-Catherine en France et à l'étranger. Alors pourquoi vouloir la changer de nom ? 

Csc l acces plateau 2021 120x80Oups ! Abandon incompréhensible du plateau
La Côte Sainte-Catherine n'est pas qu'une simple colline, c'est aussi un plateau classé quasiment abandonné. L'accès y est difficile et pas sécurisé. C'est pourtant un lieu hautement chargé d'histoire du Moyen Age à la 2ème guerre mondiale. Cet abandon est impardonnable. 

Csc m prieure 2021 120x80Oups ! Les vestiges du Prieuré St Michel devenus invisibles
Sur le replat, à mi-pente de l'escalier, se trouvait le prieuré Saint-Michel dont les traces historiques ont plus de mille ans. De nombreux ouvrages l'évoquent ou le montrent. Quelques vestiges étaient encore accessibles il y a quelques petites années. Tout est maintenant sous une végétation envahissante. 

Csc n panneau biodiversite 2021 120x80Oups !  Des panneaux d'informations réducteurs 
Récemment, deux petits panneaux sur la biodiversité ont été posés au niveau du Prieuré St Michel. Ils indiquent que "la Côte Sainte-Catherine est un espace naturel d'environ 11 hectares". Mais le classement du site indique 32,71 hectares. Où sont les 20 hectares manquants ? Ne s'agit-il pas de l'abandon du site sur le plateau ?

Méprisée, négligé, ignorée, abandonnée, oubliée… ?

Il n'est pas facile de comprendre le manque de motivations des élus, ou leur motivation à voir disparaitre la Côte Sainte-Catherine en tant que monument historique classé, et site naturel classé. C'est peut-être un peu trop pour eux. Pourtant, le public adore ce site et le nombre de visiteurs se compte chaque mois en milliers.
Quel dommage qu'il n'y ait pas d'élu écologue à la mairie, et pas non plus d'historien ni archéologue.
Alors, n'oublions pas de défendre la Côte Sainte-Catherine qui nous donne tant de plaisir.
Dites-nous ce que vous en pensez.  Plusieurs d'entre vous l'on déjà fait rubrique Ecrivez-nous